top of page

#Ateliersamateur·ices

 Des chorégraphes accompagné∙es par Danse Dense vous invitent à plonger dans leur processus de création.

Les samedis de 10 à 17h
La Nef

20 Rue Rouget de Lisle 93500 Pantin.
M°5 Église de Pantin

Les #𝕒𝕥𝕖𝕝𝕚𝕖𝕣𝕤𝕒𝕞𝕒𝕥𝕖𝕦𝕣·𝕚𝕔𝕖𝕤 sont des stages ouverts à toutes les personnes désireuses de plonger dans l’univers artistique de chorégraphes, de partager leur processus de création, sans attente de prérequis!

CALENDRIER 23/24

DATES
CHOREGRAPHES
LIEUX
25 mai
27 avr
Prochain atler
3 fev
23 mar
11 nov
9 dec
13 jan

Les chorégraphes :

portrait Emilie Labédan (ac étalo) 24 (c) Adrien Machado (1)_edited.jpg

Emilie Labédan

Formée au CDCN Toulouse en 2009, Emilie crée sa compagnie en 2013. Son travail naît du désir de mettre en vie des atmosphères et des matières de corps étranges, ambivalents, habités et instinctifs nécessitant à la fois un rapport brut et délicat à l’espace scénique. Sa  recherche  sur  le  mouvement  et  l’émotion  est  nourrie  par  sa  formation  en  Analyse Fonctionnelle du Mouvement Dansé (AFCMD). Elle a développé en même temps un travail d’interprète notamment auprès des chorégraphes Mié Coquempot et Vincent Dupont (2016 à 2021). Elle s’investit aussi en pédagogie et intervient dans plusieurs structures avec des publics d’horizons multiples.

Projet en cours :

Fictive est un projet protéiforme pour la forêt. A partir d'un tissu rectangulaire translucide, à la fois écran fictif, et prolongement du corps, le récit chorégraphique se dessine comme un travelling s'enfonçant dans les bois. Construit à partir d'empreintes et de présences, Fictive stimule l'acuité visuelle et sensorielle. La  forêt  devient  alors  un  lieu  de  projections  où  s'invitent  nos  propres  visions,  pensées  et fantasmes. Un lieu où l'on devient auteur.trice de ce que l'on voit.

ATELIER :

25 mai

Chloé Zamboni

En 2010, elle se dirige vers la danse contemporaine au Conservatoire Régional de Montpellier. Elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Danse de Lyon en 2011.​ Entre 2019 et 2020, elle participe à la création de Whales, chorégraphiée par Rebecca Journo du Collectif La Pieuvre, intègre la PRESQUE COMPAGNIE dirigée par Charlotte Rousseau pour la création Jusqu’au soir, ainsi que que la Compagnie Simon Feltz pour sa création Echo en cours de réalisation. L’année 2021 est marquée par la rencontre artistique avec Joachim MAUDET pour qui elle devient regard extérieur de sa pièce Welcome , ils co- écriront ensemble la pièce LIGNES en collaboration avec l'artiste plasticienne Alix Delmas, commande de la mairie d’Ivry. Elle fonde en fin d’année 2020 la structure LA RONDE qu’elle base en Occitanie. MAGDALENA est la première création de LA RONDE, née à la suite du «Laboratoire de recherche autour des Variations Goldberg» de 2020/2021mené avec Marie VIENNOT.

Projet en cours :

Les Variations Goldberg de Jean Sébastien Bach ont été le point de départ chorégraphique et musical de MAGDALÉNA.
C’est une musique qui fascine, tant par sa dimension émotionnelle que par la complexité de sa composition labyrinthique. Ce frottement d’idée à présidé le travail chorégraphique de MAGDALÉNA. Oscillant entre exercices codifiés et déploiements sensibles ce duo révèle comment ces notions au prime à bord opposées peuvent se rencontrer et s’entendre. Ainsi, à l’intérieur d’un programme pensé comme une série d’études les deux interprètes, visitantes de leurs sensations propres, s’exercent à faire en sorte que leurs deux paysages intérieurs se rencontrent. Le spectateur est inviter à vivre avec elles un voyage où l’altérité est palpable dans un espace en constante vibration.

ATELIER :

27 avril

IMG_8022.jpg
Capture d'écran 2023-12-20 102912.png

Jeanne Alechinsky

Chorégraphe, danseuse et comédienne, Jeanne Alechinsky co-crée et danse avec Yohan Vallée Mon vrai métier, c’est la nuit (2020). Elle devient artiste en résidence longue à L’étoile du nord pour cette création et les suivantes, avec Porte vers moi tes pas, en collaboration avec le musicien Stéphane Milochevitch (2022). En 2021, elle crée Paramour Compagnie avec At first, I was afraid (2022), soutenue et coproduite par Danse Dense, L’étoile du nord et La Ville de Paris.

Projet en cours :

GHOSTS est un trio pour une danseuse et deux musicien·ne·s qui s’intéresse au langage des corps “surnaturels” (au sens d’au-delà de la nature connue et classifiée), et plus particulièrement ceux des femmes médiums ou internées. Des corps capables de recevoir des informations venant de l’invisible, de ce qui n’est pas immédiatement perceptible, afin d’inclure cette dimension dans notre façon de penser le monde. Il s’agira de célébrer ces autres façons d’être, d’écouter ce que les fantômes ont à nous dire, accompagnés par une musique live qui permet aux frontières entre le monde du caché et du visible d’être plus poreuses.

ATELIER :

24 mars

Yasminee Lepe

Se forme au conservatoire National d ' Art de Santiago du Chili. En 2018 elle co-écrit avec Mathieu Neumann et Ré mi Alegre (Cie Transe Express) Cristal Palace. Aujourd ' hui, elle continue la tournée de sa création pour l ' espace public Upcycling Me , co-signée avec la comédienne Julie Jourdes. Elle travaille en tant que danseuse et assistante pour les chorégraphes Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Decours.

Projet en cours :

L'écoute du vivant est une pièce chorégraphique inter-espèce qui évolue à l  intérieur d’une bio-installation. C ’est un projet hybride au croisement de la chorégraphie, du bio-art et de la musique expérimentale, révélant le processus de communication entre les êtres vivants. Nous voulons partager l’expérience d’une rencontre grâce au geste chorégraphique, appuyé par les nouvelles technologies. En résonance aux problématiques écologiques et sociétales du monde de demain, Etat Végétal explore un nouveau langage sensible.

ATELIER :

3 février 2024

Capture d'écran 2024-01-03 180901.png
photo alex nb recadrée 2.jpg

Alexandre Goyer

Formé au Ballet Junior de Genève, il commence sa carrière d’interprète en 2018 dans la compagnie Dantzaz. Il collabore ensuite avec différent.e.s chorégraphes, notamment Sylvain Groud.

Il est artiste en compagnonnage au Gymnase - CDCN de Roubaix durant la saison 22/23. Il crée sa première pièce Auditionneur.euses ? en 2023 et travaille actuellement sur sa prochaine création, Construction & Révolte d’un corps de la Honte.

Projet en cours :

Loin de la volonté de recréer et montrer un processus d’audition, Auditionneur.euses ? est une mise en exergue des points de vue, des sensations de quatre jeunes interprètes face à cet exercice. Elle est une invitation à découvrir leurs pensées et les évènements qui rythment ces moments, finalement méconnus : l’exposition aux regards et aux jugements, la gestion du stress et son incarnation dans le corps, l’ambivalence du rapport aux autres et surtout, à soi-même…
Quelle place laisse-t-on au doute, à l’erreur, à l’imperfection, à la singularité de chacun, quand il s’agit de se vendre ?

ATELIER :

13 janvier 2024

Chloé Zamboni

En 2010, elle se dirige vers la danse contemporaine au Conservatoire Régional de Montpellier. Elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Danse de Lyon en 2011.​ Entre 2019 et 2020, elle participe à la création de Whales, chorégraphiée par Rebecca Journo du Collectif La Pieuvre, intègre la PRESQUE COMPAGNIE dirigée par Charlotte Rousseau pour la création Jusqu’au soir, ainsi que que la Compagnie Simon Feltz pour sa création Echo en cours de réalisation. L’année 2021 est marquée par la rencontre artistique avec Joachim MAUDET pour qui elle devient regard extérieur de sa pièce Welcome , ils co- écriront ensemble la pièce LIGNES en collaboration avec l'artiste plasticienne Alix Delmas, commande de la mairie d’Ivry. Elle fonde en fin d’année 2020 la structure LA RONDE qu’elle base en Occitanie. MAGDALENA est la première création de LA RONDE, née à la suite du «Laboratoire de recherche autour des Variations Goldberg» de 2020/2021mené avec Marie VIENNOT.

Projet en cours :

Dans ce duo chorégraphique, crée en 2023 créé à partir d’une expérience d’écoute des Variations Goldberg de Bach, Chloé Zamboni,  montre dans MAGDALÉNA l’aspect contemplatif de la musique de Bach et invite le.la spectateur.ice à apprécier ses propres  sensations. Entre exercice corporel précis et codifié et déploiement sensible, MAGDALÉNA donne à voir le lien qui se loge à l’intérieur  de ces notions à priori oppposée. Cette chorégraphie propose une réinterprétation chorégraphique méticuleuse de l’oeuvre de Bach  tout en restant poreuse aux émotions qui traverse la salle. 

Les deux corps des danseuses de MAGDALÉNA sont traversées par une danse du présent, animés par des paysages internes sensitifs.  Les danseuses apparaissent alors comme des vecteurs de sensations et d’imaginaires, jouants entre ce qui est visible et invisible.

ATELIER :

9 décembre 2023

IMG_8022.jpg
Portrait_crédits_Féral_Erkol_edited.jpg

Max Fossati

Lauréat en 2018 de la Fondation Royaumont, Max Fossati développe le projet performatif PLAIN et présente Inaccessible vallée en novembre 2023. Parallèlement à son activité de chorégraphe, il danse actuellement pour Olga de Soto, Clédat & Petitpierre et Doria Belanger, et collabore auprès d’Alban Richard en tant qu’assistant chorégraphique.

Projet en cours :

Inaccessible vallée déplie des fragments de vie associés à ma relation avec mon grand-père. Cette traversée m’invite à explorer intimement des sujets tels que la filiation, la construction de l'identité masculine, la mémoire et le deuil. Autant de territoires perméables que je traverse en acceptant leur caractère insaisissable, sans y chercher de réponses précises... Inaccessible vallée est une ode à la permanence en mouvement, fondement de toute identité.

ATELIER :

Samedi 11 novembre 2023

ANNULÉ

©Féral Erkol
©Fabio Da Motta
©Laura Cortès
©Adrien Machado
bottom of page